Les Égoèmes

Les Egoèmes #2 – L’or loge

image_pdfimage_print

Les Egoèmes, c’est un concours de poésie que j’organise chaque début de mois sur Instagram.

Pour cette deuxième édition, un thème sous forme de question poétique :
« Le temps c’est de l’argent, où est-ce que l’or loge ? »

Les participants ont eu quelques jours seulement pour répondre à cette question ! Et ici, vous pouvez découvrir leurs réponses !

Les jurys de cette édition sont les lauréats de l’édition précédente :
Seulement Samuel (@seulementsamuel)
Az.u.r (@Az.u.r)
Un Truc Poétique (Un_truc_poétique)

Et en toute fin, ma propre interprétation du thème.

Bonne lecture !

Texte numéro 1 – BFlow -Somme ou sommes ?

Le temps c’est de l’argent, où est-ce que l’or loge
Peut-être dans les silences, en tout cas c’est c’qu’en disent les dictons
D’après ces derniers, le son des aiguilles s’reservent aux biftons
Peu importe qu’elles habitent une montre, une pendule, une horloge
La question est : Qu’y-a-t’il de plus précieux qu’le temps qui passe
Dans l’passé j’me la posais bien qu’y répondre fusse tendu
La solution vint dans chacun d’ces moments suspendus
Que je pût expérimenter dans des instants d’grâce
Quand tout s’arrête, le temps, les mouvements, les bruits
Qu’on ignore d’un coup l’argent des paroles, des cris
Qu’on fait face au mirroir, une seconde, face à soi-même
Alors on comprends de suite que plonger en soi mène
À des trésors bien plus précieux qu’n’importe quelle devise
Le savoir unis là où l’argent et les biens divisent
Le temps c’est de l’argent, mais peu en importe la somme
L’or loge plutôt dans la connaissance de ce que nous sommes

@Florent_beauvois_page_auteur
https://www.instagram.com/florent_beauvois_page_auteur/

Texte numéro 2 – Arno Buyck – texte en tic-toc

J’ai essayé je t’assure, j’y ai passé de longues minutes
Mais rien n’y fait, j’rature, j’soupire,
A deux doigts d’te jouer d’la flûte,
Pas le temps, pas d’inspi, j’fais le mort au pire ?

Si l’or loge, ce ne sera pas dans cette composition,
J’prendrai volontiers la place du con
Sur ce coup-là Larathure tu me laisse coi
Je dois pondre un texte, mais je reste pantois

Je pourrais filer, et broder avec les grands classiques
Te parler du temps, de l’argent let’s go métaphoriques
Oui mais sérieux o.s.e.f du fric,
D’écrire pour la fame, ou pour faire chic !

Je te ferai pas le coup de la panne,
J’suis juste pas à la hauteur,
Et si mon inspi fane
J’accuserai pas le sécateur !

@arno.buyck.auteur
https://www.instagram.com/arno.buyck.auteur/

Texte numéro 3 – Lorsque mes doigts dansent – C’est en eux que l’or loge

Il y avait en elle, quelque chose de spécial.
Elle chantait à pleins poumons,
Qu’elle chantait mal, 
Qu’elle chantait faux.
Elle dansait avec un garçon,
Tout aussi séduisant, 
Tout aussi beau.
Elle tournait dans sa robe en dentelle,
Cette demoiselle,
Qu’elle était belle.
Et tout deux riaient,
Ne se préoccupant 
Ni du soleil qui se couchait, 
Ni du ciel qui se couvrait, 
Ni même de mon âme qui les contemplait. 
Les voir rayonner autant,
Me rendait vraiment heureux. 
J’en avais les larmes aux yeux. 
Ils étaient riches d’être à deux. 
J’étais riche en ce moment
Car durant un bref instant,
J’en avais oublié la notion du temps. 
C’est au sein de ces petits plaisirs 
Que naissent de jolis souvenirs. 
À travers cet éloge, 
J’espère vous faire sourire
Et vous montrer où l’or loge.

@Lorsque_mes_doigts_dansent
https://www.instagram.com/lorsque_mes_doigts_dansent/

Texte numéro 4 – Alune – De fil en aiguille

On sait que le temps défile
On est tous les jours indécis 
Comme invisible sur ces aiguilles 
17 secondes qui se dessinent 

On sait que le temps défile
Et tout semble être un défis
Dans une cadence si indicible 
25 secondes qui se déchirent

On sait que le temps défile 
Et que de fil en aiguille 
Le sablier se vide
Déjà 40 secondes qui filent 

On sait que le temps défile 
On a qu’une vie disent-ils
Insaisissable et volatile 
50 secondes qui se distillent 

Les secondes comme une pièce d’or 
A l’heure tout le monde s’endort 
Je vois le temps qui défile 
1 minute comme un trésor

@manu_lso
https://www.instagram.com/manu_lso/

Texte numéro 5 – Fraji.ra – Le temps c’est de l’argent ou est-ce que l’argent loge ?

Pour l’Homme, le temps est relatif.
mais une fois passé, le sort devient définitif
Alors on essaye de plannifier au mieux nos journée
Il faut faire en sorte que tout puisse bien rentrer.
A peine 21 ans et déjà un agenda de ministre
A force de courir, on ne voit plus la fatigue qu’on s’administre
A s’entêter de toujours vouloir bien faire,
pour parfois gagner seulement le SMIC horaire.
l’insignifiance de la vie resurgit comme une épine
est-ce finalement à ça que je me destine ?
Et finalement les instants de repos deviennent si précieux,
que tout l’or du monde revêt un caractère insidieux.
Le corps nous envoi ce déclic un peu problématique
l’obligation de réfléchir sur nos choix de vie chaotique
l’obligation de se reposer et arrêter d’être la personne que nous ne sommes pas
La peur monte, mais briser l’image que l’on s’impose nous délivrera
ces moment de réflexions sont des petits trésors.
chaques secondes passées pour soi valent leur pesant d’or
On en vient à trouver une richesse insoupçonnée
Aider soi-même et les autres nous rend comblés.

@fraji.ra
https://www.instagram.com/fraji.ra/

Texte numéro 6 – Thomas Grey Note – Le trésor de l’action

Si tu veux trouver la réponse, arrête.
Arrête de te fendre la tête en devinettes.
L’or loge dans l’action, non dans la divination.
L’or est dans la décision, non dans la supposition.
Le temps ce n’est que de l’argent, présent à chaque instant.
Tout le monde en a, tout le monde en vend.
En cachet, en cachette, en cachemire ou miroir.
Il en est de toutes les sortes, espèces ou terroirs.
Tout le monde en a, oui, mais personne n’en veut.
Essayer c’est trop risquer, ils pourraient se mettre à croire.
Non, il vaut mieux critiquer celui qui fait, c’est moins dangereux.

Le mouvement, lui, est une perle rare, un diamant.
L’action ? Un outil savant qui cisèle le temps.
« Agir, c’est fuir, c’est mourir » assertent ces ineptes, adeptes de l’inertie.
Moi je te le dis, c’est consommer le temps à bon escient.
C’est le transmuter, le capturer, le modeler selon tes envies.
On te dit d’attendre et d’écouter, d’apprendre… et de patienter.
Allons ! Une seconde sans action, c’est une opportunité gâchée !
Tu risques quoi ? D’être banni par ces impotents pétrifiés ?
En restant assis, ils n’apprennent qu’à baver.
Mais celui qui tombe apprend à se relever.

Alors ? Tu veux trouver de l’or, c’est bien ça ?
Eh bien, commence donc par avancer d’un pas.

@Thomasgreynote
https://www.instagram.com/thomasgreynote/

Fais Dix Vers #420 – L’or loge

Stan est mineur de temps depuis qu’il a été capturé,
Et dur est le labeur dans les puits de la Durée,
Les poumons encrassés par des poussières de secondes,
Les alvéoles volées par les puissants de ce monde,
Assis sur leurs siècles, ils dorment sur des lingots d’heure,
Et lorsque le temps s’achète, même la mort n’a plus d’odeur,
Parfois la mine lutte dans des minutes mutines,
Mais la minutie des munitions n’épargne que la routine,
Les espérances raccourcies des forçats du passe-temps,
Déjà évincé dans l’oubli, c’était l’histoire d’un nain, Stan. 

https://www.youtube.com/shorts/ZzxkPm-Jygo


Soutenez les Égoèmes sur TIPEEE grâce au don mensuel pour permettre de développer cette rencontre poétique : mise en place d’un prix des tipeurs, d’un prix du public et de bien d’autres choses…

Merci à Alep, D., Idéesdodues, Flo face à la plume, Mathilde, Nicole, Roselivres, et Thomas et un anonyme de m’y soutenir !


Vous pouvez aussi me laisser dans les commentaires :
Des idées de thèmes pour les Fais Dix Vers

2 Commentaire(s)

  1. Alors très clairement, j’ai eu un bon coup de cœur pour le texte n°4 !
    Pour une idée de thème, je dirais :  » l’émancipation de ces dames »

    1. Oui, j’aime beaucoup la construction du texte d’Alune !

      C’est noté pour ton thème, qui inspirera peut-être un peu plus de monde haha !

Répondre à Arno Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prochain texte :

0 %